logo 670 108

date nddl2016

Il se déroulera sur le terrain du Chêne des Perrières de 10h30 à 12h30 le dimanche 9 juillet et s'appuiera cette année sur deux modes d'expression créatifs et festifs.

 

Après nos bâtons individuels du 8 octobre, nous avons souhaité ancrer dans la terre de NDL de nouvelles structures, et nous avons utilisé ce mot « totem ». Nous avons voulu nous inspirer de ce symbole du totem, plus collectif, mais sans le copier, parce qu'il n'est pas étranger à notre attachement à la terre nourricière.

Nous sommes conscients que les totems correspondent à des symboles sacrés pour de nombreux peuples autochtones amérindiens, australiens, océaniens, colonisés et dominés. Parce que nous voulons être respectueux des cultures et des luttes de ces peuples, nous voulons éviter une appropriation culturelle*,  folklorique et blessante. Nous souhaitons au contraire reconnaître les chemins que ces peuples ouvrent dans notre propre lutte aujourd'hui ici à NDL.

Nous érigerons
donc, avant ou durant ce week-end,  des structures « totems », décorés sur place par des enfants et leurs parents, conçus par des participants ou apportés par des collectifs proches ou lointains ; ils diront notre respect des vivants de notre territoire, notre volonté de protéger ces vivants autant qu'eux-mêmes nous protègent. Ces structures exprimeront tout autant notre élan collectif vers un futur engageant car solidaire, porté par les résultats de nos luttes ici et ailleurs.

Nous ferons la fête pour exprimer notre pleine et profonde satisfaction de pouvoir ensemble « résister, agir, vivre » en lien avec les terres et la Terre. Une chorégraphie collective sera proposée à tous les participants. Quels que soient son âge ou ses compétences, chacun pourra s'y insérer et participer. Ce faisant, nous prendrons collectivement soin que les créations artistiques et gestuelles soient libres et inventives tout en évitant les  clichés et les caricatures dont les westerns ont pu imprégner nos imaginaires.

* éléments de précision à télécharger ici

 


Infos pratiques

 

Participer à édifier un Totem en amont

Temps fort 2

Des totems en bois seront érigés de façon pérenne sur le site du rassemblement NDL 2017 au Chêne des Perrières et y resteront à long terme, pour dire notre lutte.

  • Des totems collectifs seront préparés en amont, (Historique de la lutte de NDL; Luttes paysannes, Luttes contre les GPII, Lieux de vie sur la ZAD, comités de toute la France et d’ailleurs….)
  • D’autres seront décorés sur place par des enfants, leurs parents et tout participant le samedi, sur le site.
  • Des totems conçus et apportés par des collectifs proches ou lointains sont également attendus.

 

L’esprit : ils diront notre respect des vivants de notre territoire, notre volonté de les protéger autant qu'eux-mêmes nous protègent ; ils exprimeront tout autant notre élan collectif vers un futur engageant car solidaire, basé sur notre vécu des luttes ici et ailleurs.

  • Construire et apporter un Totem  (comité de soutien, groupe constitué, particulier…)

Matériaux : structure bois
Dimensions attendues : hauteur = 3 mètres max partie visible + 80 cm à enterrer – diamètre ou côté entre 10-20 cm
Décoration : libre sur la thématique 2017 «De nos terres à la Terre», avec matériaux durables respectueux de l’environnement.

 

  • Participer à un totem collectif :
Un ou plusieurs totems seront le support des plaques personnalisées décorées avant le rassemblement, par des comités lointains, des collectifs ou des participants.
Les préparer en matériaux durables (type lambris, voliges…)
Temps fort 4
Dimensions souhaitées de la plaque personnalisée :     

Temps fort 1

  Photo : http://indigenousrising.org/

        

Pour permettre la préparation des implantations, il est attendu que les réalisateurs signalent au plus vite leur intention de fabrication d’un totem, (taille réelle prévue, esquisse éventuelle), et/ou d’une plaque personnalisée. Contact à l’adresse : totemndl2017@gmail.com

Le dimanche matin, ils seront installés et nous ferons fête autour de ces totems pour y exprimer notre pleine et profonde satisfaction de pouvoir ensemble “résister, agir, vivre” en lien avec les terres et la Terre. Une chorégraphie collective, grande création éphémère et ludique, sera proposée à tous les participants. Quels que soient son âge ou ses compétences, chacun pourra s'y insérer.

 

Soyez Créatifs ! Que des totems nombreux s’ancrent pour longtemps dans le sol de Notre-Dame-des-Landes !   

 


 

Appel à volontaires :

Accompagner les totems NDL 2017 par une grande création éphémère et ludique Temps fort 5

 

Pour mettre en place cette création collective en mouvement avec tous les participants présents le dimanche 9 juillet en matinée, nous avons besoin d’au minimum 50 volontaires qui auront un rôle de « passeurs » pour harmoniser l’évolution des différents groupes autour et avec les totems sur le terrain du rassemblement au Chêne des Perrières.

La préparation de la chorégraphie ludique et éphémère avec le soutien d’une chorégraphe professionnelle a commencé .

Elle se poursuit

le lundi 3 juillet à St Herblain 20heures

Grande Salle de réunion du Vigneau . 1 er étage

Arrêt tram ligne1 arret Frachon

 

Ce grand projet co construit nécessitant a mimima 50 « passeurs », n’hésitez pas dès aujourd’hui à vous inscrire et faire s’inscrire d’autres volontaires pour participer à la préparation du 9 juillet.

Aucune compétence n’est requise : juste l’envie de faire une belle création collective chorégraphiée.

Inscription à l’adresse totemndl2017@gmail.com

 

Après nos bâtons individuels du 8 octobre, nous avons souhaité ancrer dans la terre de Ndl de nouvelles structures, et nous avons utilisé ce mot « totem ». Nous avons voulu nous inspirer de ce symbole du totem, plus collectif, mais sans le copier, parce qu'il n'est pas étranger à notre attachement à la terre nourricière.

Nous sommes conscients que les totems correspondent à des symboles sacrés pour de nombreux peuples autochtones amérindiens, australiens, océaniens, colonisés et dominés. Parce que nous voulons être respectueux des cultures et des luttes de ces peuples, nous voulons éviter une appropriation culturelle*,  folklorique et blessante. Nous souhaitons au contraire reconnaître les chemins que ces peuples ouvrent dans notre propre lutte aujourd'hui ici à Ndl.

Nous érigerons donc, avant ou durant ce week-end,  des structures « totems», décorés sur place par des enfants et leurs parents, conçus par des participants ou apportés par des collectifs proches ou lointains ; ils diront notre respect des vivants de notre territoire, notre volonté de protéger ces vivants autant qu'eux-mêmes nous protègent. Ces structures exprimeront tout autant notre élan collectif vers un futur engageant car solidaire, porté par les résultats de nos luttes ici et ailleurs.

Nous ferons la fête pour exprimer notre pleine et profonde satisfaction de pouvoir ensemble “résister, agir, vivre” en lien avec les terres et la Terre. Une chorégraphie collective sera proposée à tous les participants. Quels que soient son âge ou ses compétences, chacun pourra s'y insérer et participer. Ce faisant, nous prendrons collectivement soin que les créations artistiques et gestuelles soient libres et inventives tout en évitant les  clichés et les caricatures dont les westerns ont pu imprégner nos imaginaires.

ACTUS ACIPA